Browsing Category

Actus/Blog

ENCLOS FORESTIERS POUR LES OURS A SAMBOJA LESTARI

Les travaux sur ce nouveau projet ont commencés le 24 Octobre 2016 et malgré les pluies quotidiennes, nous avons bien progressé. Une équipe s’occupe de désassembler des anciennes cages de 1,25 m2 qui seront ensuite réassemblées en cages de 9 m2 attenantes aux nouveaux enclos. Une deuxième équipe construit la fondation de la clôture du futur petit enclos et installe les poteaux qui serviront à tenir le grillage ainsi que les lignes électriques. Une troisième équipe met en place la fondation du parterre en ciment sur lequel reposeront 3 nouvelles cages attenantes au grand enclos.

Je suis heureux qu’après juste une semaine, le projet soit déjà bien en place et progresse rapidement. Merci pour votre soutien.

Patrick Rouxel

04-small-enclsoure-foundation 02-dismantling-old-cages 09-foundation-holding-cages

C’EST BIENTOT PARTI

Je suis heureux de vous informer que nous allons bientôt commencer les travaux de construction de l’enclos forestier de 4 Ha pour les ours malais de BOSF à Samboja Lestari en Indonésie. Je vais être sur le terrain à partir du 17 Octobre et les travaux commenceront dans les jours qui suivent.

Sur le budget estimé à 62 000 € nécessaire pour la réalisation de ce projet, j’ai levé environ 25 000 € à ce jour. J’ai donc assez de fonds pour commencer les travaux, mais je dois encore trouver 37 000 € pour que le projet aboutisse. C’est là que votre aide est précieuse car quelque soit le montant de votre participation, au final, les dons s’ajoutent les uns aux autres et ils permettront de mener le projet à son terme.

Sur cette note, je voudrais remercier les étudiants et les professeurs du United World College de Singapour (photo ci-dessus) qui ont récemment organisé une levée de fonds pour ce projet et ont ainsi obtenu 2000 €.

Merci à tous pour votre soutien.

SENSIBILISATION DU PUBLIC A LA CAUSE DES OURS MALAIS

Depuis 2004, Patric Rouxel, réalisateur pour la préservation de l’environnement et fondateur de Aider les Ours, réalise des documentaires indépendants sur l’extraordinaire biodiversité de la forêt tropicale et sur sa destruction par l’activité humaine. Depuis 2012, son travail se concentre sur le thème des ours malais en Indonésie, avec l’objectif de sensibiliser le public indonésien et international à la cause des ours malais.

Le film « Beruang Madu » (Ours Miel) a été conçu comme un film éducatif pour le public indonésien en collaboration avec Dr Gabriella Fredriksson, qui gère un centre éducatif appelé Kawasan Wisata Pendidikan Lingkungan Hidup (KWLPH) à côté de la ville de Balikpapan, à Kalimantan Est en Indonésie. « Beruang Madu » est projeté plusieurs fois par semaine au KWLPH et vu par environ 1000 enfants par mois. Il peut aussi être vu sur Youtube.

Beruang Madu – 12 min – 2012 – Tawak Pictures

 

En 2016, Patrick Rouxel a sorti son dernier film appeler « Life is One » sur le retour de la vie en forêt de 3 oursons malais. L’histoire de ces trois oursons souligne comment tout vie sur terre est connectée et combien nous devons respect et compassion pour ceux avec qui nous partageons la planète. « Life is One » n’est pas encore disponible sur le net, mais il sera bientôt à la télévision autour du monde et, nous l’espérons, aidera à attirer l’attention internationale à la cause des ours malais. Pour en savoir plus, visitez : www.patrickrouxel.com

Life is One – 2016 – Bande Annonce

 

 

De retour en France

Je suis de retour en France depuis le 15 Avril. Je suis ici pour faire une version 52 min de mon dernier film sur les ours malais, pour chercher des fonds et pour travailler pour gagner des sous. Durant les 6 mois que je viens de passé à BOS Samboja Lestari, j’ai fait des nouvelles cages et rénover d’anciennes cages, améliorant ainsi la vie de 20 ours malais.

Je suis heureux de dire qu’il n’y a plus un seul ours à Samboja enfermé dans 1,25 m2. Ils sont maintenant dans des cages de 4 à 25 m2, avec des plateformes en bois et des hamacs. Les trois derniers ours à être transférés dans de nouvelles cages sont Dawai, Kecil et Apang, comme vous pouvez le voir sur les photos. Cette amélioration dans le bien-être des ours, bien que significative, est bien sûr insuffisante. Notre objectif est que tous les ours de Samboja puissent avoir accès à des enclos forestiers.

Le prochain projet de Aider les Ours, en collaboration avec BOS, sera de finir la construction d’un enclos de 4,14 hectares à côté de là où les ours se trouvent actuellement. Il y a cinq an, ce terrain fut délimité pour la construction d’un grand enclos pour les ours, mais le projet fut abandonné. Le budget nécessaire pour réparer/refaire la clôture existante, pour y ajouter une clôture électrique, pour construire 3 nouvelles et pour faire un enclos d’apprentissage (où les ours se familiarisent avec la clôture électrique) est d’environ 62 000 Euros. Nous, Aider les Ours et BOS, espérons pouvoir récolter les fonds pendant l’été pour que je puisse retourner à Samboja en Septembre afin de superviser la réalisation de ce projet.

Merci pour votre soutien.

2 ours sans noms

J’étais à Tarakan la semaine dernière, une petite ville au Nord-Est de Kalimantan, pour améliorer le bien-être de deux ours dans les soins du Ministère des Forêts. Il s’agit de deux adorables femelles qui, depuis 5 ans, partagent une cage mesurant 1,5m x 3m (et 1,8m de haut). Le seul objet dans la cage était une bassine d’eau qui était enchainée de façon que les ours ne pouvaient pas s’y baigner. Quelques planches servaient de toit et l’ensemble des sécrétions et des restes de nourriture tombaient à même le sol sous la cage. La partition au milieu de la cage avec sa porte étaient cassées, rendant impossible la possibilité d’isoler les ours dans un compartiment ou l’autre.

Dans un premier temps, je fis faire une petite cage dans laquelle nous pouvions mettre les ours provisoirement pendant que nous réparons et améliorons leur cage principale. Avec des employés du Ministère des Forêts, nous nous rendîmes chez les pompiers qui nous donnèrent des vieux tuyaux avec lesquelles on fit un hamac. Du bois, saisi par les douanes à des bucherons illégaux, servi à faire une plateforme. Un soudeur répara la partition métallique et sa porte, rendant maintenant possible notre accès à l’intérieur de la cage malgré la présence des ours. On coula une dalle en ciment sous la cage pour permettre de facilement nettoyer les déchets et on ajouta quelques tôles ondulées sur les planches qui servaient de toit.

Le tout pris 6 jours et coûta environ 450 euros. Les deux ours sont encore dans la même cage, mais elles ont maintenant un hamac, une plateforme en bois, une bassine dans laquelle elles peuvent se rafraichir, un toit étanche et un environnement plus propre. En espérant que les employés suivent mes recommandations, elles recevront aussi un meilleur régime alimentaire et un apport régulier de branches et de feuillage.

Malheureusement il n’existe aucun sanctuaire à Kalimantan qui pourrait accueillir ces deux ours, et elles sont tellement apprivoisées qu’elles n’auraient pratiquement aucune chance de survivre si on les relâchait en forêt. Je voudrais pouvoir leur donner accès à un enclos avec des arbres, mais pour l’instant je n’en ai pas la possibilité. Ces deux adorables ours qui n’ont même pas reçu de nom, devront, hélas, continuer à vivre dans 4,5 m2 en attendant une meilleure alternative.

Merci pour votre soutien.

6 nouvelles cages

Pendant le mois de Février et la première semaine de Mars, nous avons démonté 20 anciennes petites cages pour les réassembler en 6 nouvelles cages plus grandes que nous avons ensuite aménagées avec des plateformes en bois et des hamacs. Ces nouvelles cages communiquent entre elles par de petites portes coulissantes permettant de mettre les ours ensemble.

Les premiers ours à avoir été transférés sont Iis, Eric et Jay. Ils étaient tous trois gardés dans des petites cages de 1,25 mètre carré et ont donc maintenant 9 mètres carrés chacun. Iis, la petite femelle, est particulièrement contente du changement. Elle est très intriguée par son nouveau voisin Eric et cherche à jouer avec lui à travers le grillage qui les sépare. Lors du transfère, Eric et Jay ont subit une vasectomie, ils pourront donc bientôt jouer et s’accoupler avec Iis sans risque de voir naître un ourson.

Iis, Eric et Jay restent emprisonnés dans des cages, mais pour chacun d’eux l’horreur de l’isolement solitaire dans 1,25 m2 est enfin terminée. Merci pour votre soutien.

ACTU

Il y a eu beaucoup d’activités autour des ours de Samboja ces deux dernières semaines. Comme vous pouvez le voir sur les photos, Fahri et Maria sont maintenant dans leur nouvelle cage plus spacieuse, une autre nouvelle cage a été installée pour Jono, le parterre en grillage de 8 anciennes cages a été remplacé par un sol en ciment (beaucoup plus adéquat pour les ours) et deux auges ont été installées dans deux enclos.

Petit à petit les conditions de vie des ours de Samboja s’améliorent. Il n’y a pas un jour sans que je fasse quelque chose pour eux. Nous sommes maintenant en train de faire 3 nouvelles cages pour 3 ours qui sont encore enfermés dans des espaces bien trop réduits. Chaque nouveau lot de cage a besoin d’un socle en ciment et d’un toit, ce qui représente beaucoup de travail et d’argent. Alors tout don est plus que bienvenu. Merci pour votre soutien.

QUATRE NOUVELLES CAGES

Cela fait un moment que je n’ai pas donné de nouvelles…. Désolé. Depuis mon dernier message, quatre nouvelles cages ont été installées, comme vous pouvez le voir sur les photos.

Oscar, un jeune ours sympathique et énergétique qui était enfermé dans une petite cage de 1,25 m2, est le premier à avoir été transféré dans une des nouvelles cages. Puis, à coté de lui on plaça Jono, un autre jeune mal très vivant et joueur. Je pensais que Oscar et Jono allaient devenir amis et allaient jouer ensemble une fois qu’on ouvrirait la petite porte de séparation entre les deux cages, mais ce n’était pas le cas. Jono s’est montré très agressif envers Oscar dès le premier instant avec l’envie manifeste de se bagarrer. Après 24 heures, Jono était tout aussi hostile à la présence d’Oscar et nous avons dû le remettre dans son ancienne cage. Ces nouvelles cages sont faites pour des ours qui s’entendent bien. Il faudra trouver un autre ami pour Oscar et une autre solution pour Jono.

Il y a un couple qui s’entend très bien, c’est Maria et Fahri. Ils sont arrivés à Samboja en 2008 ensemble, mais ils ont été séparés dès leur arrivée pour éviter qu’ils se reproduisent. En Novembre 2015, Fahri a subit une vasectomie, et depuis le 11 Janvier, il est de nouveau avec sa compagne. Quand Fahri et Maria se sont retrouvés dans le même espace pour la première fois après 7 ans de séparation, ils se sont tout de suite entendus, comme de vieux amis. Ils sont donc ensemble dorénavant et seront bientôt transférés dans deux des nouvelles cages mitoyennes et communicantes pour permettre de rénover celles qu’ils occupent actuellement.

JOJO ET FERI PROFITENT DE LEUR NOUVEL ESPACE

Comme vous pouvez voir sur les photos, la rénovation des deux petits enclos est terminée, et Jojo et Féri peuvent enfin profiter de cet espace qui leur était interdit car ils pouvaient s’échapper en grimpant la barrière. Maintenant, ils peuvent bouger un peu, grimper la structure en bois, se prélasser au soleil, sentir la pluie ou dormir à la belle étoile s’ils en ont envie. Jojo et Féri ne sont plus enfermés en permanence dans leur petite chambre sombre et humide, ils ont maintenant un choix, celui d’être en intérieur ou en extérieur, et cela représente une grande amélioration dans leur bien-être.

Beaucoup d’autres ours de Samboja attendent avec impatience de meilleures conditions de vie. Bientôt quatre d’entre eux pourront être transférés dans de nouvelles cages qui sont actuellement en fabrication. Merci pour votre soutien et vos dons. Sans vous, je ne pourrais pas venir en aide aux ours de Samboja.

BAIN DE SOLEIL ET DOUCE BRISE POUR ARKANA

Le 17 Novembre était le premier jour de sortie pour Arkana dans l’enclos de 5m x 5m dont la rénovation vient d’être terminée. La première chose qu’a fait Arkana a été de grimper en haut de la structure en bois à l’intérieur de l’enclos et de se mettre au soleil le nez dans la brise. Elle avait un sourire sur son visage. Elle était enfin en extérieur, enfin sortie de sa petite cage murée, sombre et humide. Moi, j’étais heureux pour elle.

La rénovation du second enclos de 5m x 5m est presque terminée, et bientôt d’autres ours pourront en profiter. Merci beaucoup à tous ceux qui ont eu la générosité de faire un don pour la réalisation de ces travaux. Merci à tous ceux qui vont faire un don. C’est grâce à vous que je peux améliorer le bien-être des ours de Samboja.