All Posts By

P. Rouxel

6 nouvelles cages

Pendant le mois de Février et la première semaine de Mars, nous avons démonté 20 anciennes petites cages pour les réassembler en 6 nouvelles cages plus grandes que nous avons ensuite aménagées avec des plateformes en bois et des hamacs. Ces nouvelles cages communiquent entre elles par de petites portes coulissantes permettant de mettre les ours ensemble.

Les premiers ours à avoir été transférés sont Iis, Eric et Jay. Ils étaient tous trois gardés dans des petites cages de 1,25 mètre carré et ont donc maintenant 9 mètres carrés chacun. Iis, la petite femelle, est particulièrement contente du changement. Elle est très intriguée par son nouveau voisin Eric et cherche à jouer avec lui à travers le grillage qui les sépare. Lors du transfère, Eric et Jay ont subit une vasectomie, ils pourront donc bientôt jouer et s’accoupler avec Iis sans risque de voir naître un ourson.

Iis, Eric et Jay restent emprisonnés dans des cages, mais pour chacun d’eux l’horreur de l’isolement solitaire dans 1,25 m2 est enfin terminée. Merci pour votre soutien.

ACTU

Il y a eu beaucoup d’activités autour des ours de Samboja ces deux dernières semaines. Comme vous pouvez le voir sur les photos, Fahri et Maria sont maintenant dans leur nouvelle cage plus spacieuse, une autre nouvelle cage a été installée pour Jono, le parterre en grillage de 8 anciennes cages a été remplacé par un sol en ciment (beaucoup plus adéquat pour les ours) et deux auges ont été installées dans deux enclos.

Petit à petit les conditions de vie des ours de Samboja s’améliorent. Il n’y a pas un jour sans que je fasse quelque chose pour eux. Nous sommes maintenant en train de faire 3 nouvelles cages pour 3 ours qui sont encore enfermés dans des espaces bien trop réduits. Chaque nouveau lot de cage a besoin d’un socle en ciment et d’un toit, ce qui représente beaucoup de travail et d’argent. Alors tout don est plus que bienvenu. Merci pour votre soutien.

QUATRE NOUVELLES CAGES

Cela fait un moment que je n’ai pas donné de nouvelles…. Désolé. Depuis mon dernier message, quatre nouvelles cages ont été installées, comme vous pouvez le voir sur les photos.

Oscar, un jeune ours sympathique et énergétique qui était enfermé dans une petite cage de 1,25 m2, est le premier à avoir été transféré dans une des nouvelles cages. Puis, à coté de lui on plaça Jono, un autre jeune mal très vivant et joueur. Je pensais que Oscar et Jono allaient devenir amis et allaient jouer ensemble une fois qu’on ouvrirait la petite porte de séparation entre les deux cages, mais ce n’était pas le cas. Jono s’est montré très agressif envers Oscar dès le premier instant avec l’envie manifeste de se bagarrer. Après 24 heures, Jono était tout aussi hostile à la présence d’Oscar et nous avons dû le remettre dans son ancienne cage. Ces nouvelles cages sont faites pour des ours qui s’entendent bien. Il faudra trouver un autre ami pour Oscar et une autre solution pour Jono.

Il y a un couple qui s’entend très bien, c’est Maria et Fahri. Ils sont arrivés à Samboja en 2008 ensemble, mais ils ont été séparés dès leur arrivée pour éviter qu’ils se reproduisent. En Novembre 2015, Fahri a subit une vasectomie, et depuis le 11 Janvier, il est de nouveau avec sa compagne. Quand Fahri et Maria se sont retrouvés dans le même espace pour la première fois après 7 ans de séparation, ils se sont tout de suite entendus, comme de vieux amis. Ils sont donc ensemble dorénavant et seront bientôt transférés dans deux des nouvelles cages mitoyennes et communicantes pour permettre de rénover celles qu’ils occupent actuellement.

JOJO ET FERI PROFITENT DE LEUR NOUVEL ESPACE

Comme vous pouvez voir sur les photos, la rénovation des deux petits enclos est terminée, et Jojo et Féri peuvent enfin profiter de cet espace qui leur était interdit car ils pouvaient s’échapper en grimpant la barrière. Maintenant, ils peuvent bouger un peu, grimper la structure en bois, se prélasser au soleil, sentir la pluie ou dormir à la belle étoile s’ils en ont envie. Jojo et Féri ne sont plus enfermés en permanence dans leur petite chambre sombre et humide, ils ont maintenant un choix, celui d’être en intérieur ou en extérieur, et cela représente une grande amélioration dans leur bien-être.

Beaucoup d’autres ours de Samboja attendent avec impatience de meilleures conditions de vie. Bientôt quatre d’entre eux pourront être transférés dans de nouvelles cages qui sont actuellement en fabrication. Merci pour votre soutien et vos dons. Sans vous, je ne pourrais pas venir en aide aux ours de Samboja.

BAIN DE SOLEIL ET DOUCE BRISE POUR ARKANA

Le 17 Novembre était le premier jour de sortie pour Arkana dans l’enclos de 5m x 5m dont la rénovation vient d’être terminée. La première chose qu’a fait Arkana a été de grimper en haut de la structure en bois à l’intérieur de l’enclos et de se mettre au soleil le nez dans la brise. Elle avait un sourire sur son visage. Elle était enfin en extérieur, enfin sortie de sa petite cage murée, sombre et humide. Moi, j’étais heureux pour elle.

La rénovation du second enclos de 5m x 5m est presque terminée, et bientôt d’autres ours pourront en profiter. Merci beaucoup à tous ceux qui ont eu la générosité de faire un don pour la réalisation de ces travaux. Merci à tous ceux qui vont faire un don. C’est grâce à vous que je peux améliorer le bien-être des ours de Samboja.

RENOVATION D’UN PETIT ENCLOS

Jojo, Arkana et Feri sont dans des cages donnant sur un enclos de 5m x 5m auquel ils n’ont pas accès parce qu’ils sont capables de grimper la clôture et de s’échapper. Le projet est donc de surélever la clôture et de recouvrir l’enclos d’un grillage. En plus de cela, nous allons ajouter une structure un bois et un petit bassin à l’intérieur.

Une fois rénové, les 3 ours Jojo, Arkana et Feri pourront profiter à loisir de l’enclos et il n’y a pas de doute que cela apportera beaucoup à leur bien-être. Comme vous pouvez voir sur les photos, les travaux ont déjà commencé. Le coût total pour rénover l‘enclos est de 1170 euros. Toute aide financière est la bien venue. Merci.

Améliorer le bien-être des ours captifs

Depuis 2014, Aider les Ours a concentré ses efforts sur l’amélioration du bien-être des ours malais qui sont aux soins d’organisations dédiées aux orangs-outans en Indonésie. Après avoir fait un enclos forestier de 1 hectare pour 3 ours au refuge du Orangutan Foundation International (OFI) en 2014, nous avons construit un deuxième enclos de 650 m2 pour deux autres ours à OFI en 2015. Puis nous sommes allé chez Borneo Orangutan Survival Foundation (BOSF) pour améliorer les infrastructures des 45 ours malais dans leur refuge de Samboja Lestari à Kalimantan Est.

Jay and Lis attendant leur enclos de 2 Ha

Jay and Lis attendant leur enclos de 2 Ha

A Samboja Lestari, en 2015/2016, Aider les Ours en collaboration avec BOSF, a construit des cages spacieuses et rénover des anciennes cages pour 20 ours qui étaient enfermés de façon permanente dans des petites cage inadéquates. Pour 2017, notre projet actuel est de construire plusieurs grands enclos forestiers pour ces mêmes ours.

Les ours à Samboja Lestari sont tous des adultes qui ne peuvent pas retourner à la vie sauvage car ils sont trop apprivoisés et n’ont pas les compétences pour survivre en forêt. Mais ils ne méritent pas pour autant d’être enfermés dans des cages, au contraire, ils méritent les meilleures conditions de captivité qu’on puisse leur donner. C’est à dire, avoir accès à un peu de leur habitat naturel et avoir une vie sociale avec d’autres ours.

Forêt du premier enclos de 2 Ha

Forêt du premier enclos de 2 Ha

Depuis le 24 Octobre 2016, nous avons commencé la construction du premier de plusieurs enclos forestier à Samboja Lestari. Patrick Rouxel, fondateur et président de Aider les Ours est sur place comme bénévole et maître d’œuvre du chantier. Avec le soutien financier de BOS Suisse et des fonds levés par Aider les Ours, nous sommes actuellement en train de faire un enclos de 2 hectares, un petit enclos d’apprentissage et 3 cages attenantes au grand enclos.

Le budget nécessaire pour cette première phase est de 50 000 €. Nous espérons finir le travail pour Février 2017 et commencer la construction d’un deuxième grand enclos en Mars 2017. Pour suivre ce projet, rendez-vous sur le Actus/Blog.projet-enclos-pour-ours-2016-euro-aprojet-enclos-pour-ours-2016-euro-b

 

 

 

 

 

 

 

 

(cliquez sur l’image pour agrandir)

Petites améliorations

Depuis ma dernière actu, je continue à faire de petites améliorations aux cages des ours de Samboja Lestari. Oscar, Dawai, Apang, Eric, Jay, Iis, Samsun et Banto ont tous eu une petite plateforme en bois sur laquelle ils peuvent se mettre un peu en hauteur. Arkana et Feri ont tous deux reçu un hamac. Et Petung, Maria et Fahri, dont les cages sont un peu plus spacieuses ont reçu chacun une grande plateforme en bois.
Ces petites améliorations donnent un peu de confort aux ours, mais le problème principal est que certaines de ces cages sont simplement trop petites. Je compte donc faire faire 6 nouvelles cages pour les ours les plus mal lotis et faire réparer deux enclos qui mesurent 5m x 5m pour que 5 autres ours puissent sortir un peu au soleil, marcher, faire trempette dans un plan d’eau et grimper un peu à la structure en bois que je vais construire. Ceci bien sûr aura un coût, que je communiquerais la semaine prochaine… si vous voulez aider avec un don, il sera le bienvenue. Merci. (Patrick Rouxel)

Jojo – un des ours à Samboja Lestari

Je suis arrivé au refuge de BOS Samboja Lestari à Kalimantan Est (Bornéo) en Indonésie, il y a quelques jours. Ma mission ici est d’aider BOS à construire de nouveaux locaux pour ses 47 ours afin qu’ils puissent tous vivre dans des conditions respectables. Pendant que je fais des plans pour les futures batiments, je viens aussi en aide, dans l’immédiat, aux ours les plus nécessiteux. Jojo est un de ces ours. Dans la petite cage de Jojo, le seul endroit hors sol est une plateforme métallique. C’est là que Jojo dort, mais la cage est si étroite qu’il ne peut pas s’y allonger complétement. Alors aujourd’hui j’ai fait un hamac avec des vieux tuyaux d’incendie et le personnel sur place m’a aidé à l’installer. C’est juste un hamac, mais pour Jojo c’est beaucoup.

Jojo apprécie

Jojo apprécie

RÉINTRODUCTION D’OURS EN MILIEU NATUREL

Entre Août 2011 et Septembre 2014, Patrick Rouxel, fondateur de Aider les Ours, a suivit la réintroduction à la vie sauvage de 3 oursons malais orphelins. Puis en 2014/2015, il a participé à la mise en place de la réintroduction de 3 autres oursons. Ceci s’est passé dans le Parc National de Tanjung Puting, à Kalimantan Centre, en Indonésie avec la collaboration du Orangutan Foundation International (OFI).

Tous les oursons étaient relâchés en forêt selon une méthode douce et graduelle mise au point par Dr Gabriella Fredriksson, membre du groupe des Experts des Ours Malais du IUCN. A l’état sauvage, les oursons suivent leur mère jusqu’à l’âge de 2 ans, après quoi ils prennent leur indépendance et partent établir leur propre territoire. Avec la méthode de Gabriella, une personne remplace le rôle de la mère ours et reste avec l’ourson en forêt jusqu’à ce qu’il devient autonome.

Bunbun en paix dans la forêt

Bunbun en paix dans la forêt

Un camp dans la forêt sert de base pour la personne en charge et pour l’ourson. Tous les jours, de l’aube au couché du soleil, le parent adoptif et l’ourson se balade en forêt. L’ourson, poussé par la faim et par sa curiosité naturelle, apprend seul à trouver à manger et à grimper aux arbres. La simple présence du parent adoptif suffit à chasser tout ours sauvage qui pourrait vouloir du mal à l’ourson, ou tout prédateur comme le panthère nébuleuse, qui pourrait s’attaquer à un ourson. En fin d’après-midi, le parent adoptif et l’ourson retournent au camp où l’ourson reçoit un apport alimentaire dans une « cage » à l’écart du camp où il est enfermé pour la nuit jusqu’au jour suivant, pour une nouvelle journée d’apprentissage et d’exploration.

Bunbun explore la forêt

Bunbun explore la forêt

Le premier ourson que Patrick a réintroduit en forêt s’appelle Bunbun. Elle était âgée d’environ un an lors moment de son retour en forêt. Elle avait gardé sa crainte instinctive des Hommes, ce qui était une bonne chose et elle a rapidement commencé à partir seule, disparaissant pendant un jour ou deux avant de revenir au camp. Malheureusement, après seulement 3 mois, elle est revenue d’une escapade de 24h avec une patte cassée, blessure d’une bagarre avec un autre ours. Elle fut donc emmenée à la clique d’OFI, où elle fut soignée et enfermée dans une petite cage pendant 10 semaines, le temps que l’os cassé se rétablisse. Nous l’avons ensuite remmenée à la forêt, mais malheureusement, à l’arrivée au camp, Bunbun a réussi à s’échapper de sa cage de transport et s’est enfoncée dans la forêt pour ne plus jamais revenir.

Bernie and Wawang dans la forêt

Bernie and Wawang dans la forêt

Six mois plus tard, Patrick apporta deux autres oursons en forêt, Bernie et Wawang, qui avaient été capturés très petits, puis confisqués par les autorités et placés dans le refuge du Borneo Orangutan Survival Foundation (BOSF). Afin d’éviter de perdre les oursons en forêt comme nous avions perdu Bunbun, ils furent équipés d’émetteurs placés dans leur cavité abdominale. Cet implant émet une onde radio qui peut être captée par un receveur à une distance d’environ 300 m sur une durée de 3 ans.

Malheureusement, après seulement 6 semaines, Bernie et Wawang sont partis d’un coup, une fin d’après-midi, hors de porté de leur signal radio et ont passés la nuit seuls en forêt. Le lendemain matin, Patrick a fini par retrouver le corps de Wawang, sans vie, couvert de blessures, d’une bagarre avec un autre ours. Mais la petite Bernie était vivante et elle fini par passer environ un an et demi avec Patrick en forêt, devenant progressivement complètement autonome et indépendante. On espère qu’elle continue à vivre sa vie d’ours libre dans son habitat naturel.

Wawang en forêt

Wawang en forêt

Après que Bernie pris son indépendance, Patrick commença la construction d’un enclos forestier de 1 hectare pour 3 ours adultes du refuge du Orangutan Foundation International qui ne pouvaient pas retourner en forêt. Pendant les travaux, il participa à la coordination de la réintroduction de 3 autres oursons : Ori, qui hélas fut remmené au refuge de OFI après 3 mois en forêt parce que son parent adoptif abandonna le projet, puis Koko et Octa, qui malheureusement disparurent en forêt alors qu’elles n’étaient pas encore complètement indépendantes. Malgré les implants, Koko et Octa n’ont jamais pu être retrouvées.

Depuis, Aider les Ours n’a pas participé à d’autres réintroductions d’ours en forêt, parce que nous avons porté notre attention sur la construction de grands enclos forestiers pour les ours captifs qui ne peuvent pas retourner à la vie sauvage. Mais si l’opportunité se présente de réintroduire d’autres oursons et que les paramètres sont favorables, nous recommencerons, car malgré la difficulté d’introduire un ours en forêt, nous pensons qu’une tentative de retrouver une vie libre reste quand même préférable à une vie en captivité.

Bernie et Patrick en forêt

Bernie et Patrick en forêt